Photo

Ressources et outils

Rapport des groupes témoins

En 2008, l’ACAFS a mené une série de groupes de discussion dans l’ensemble du Canada pour entendre les mères de faible statut socioéconomique et les intervenants communautaires concernant les defies et les solutions que pose l’activité physique. Les résultats de ces groupes de discussion sont publiés dans un rapport détaillé qui comprend aussi des solutions pour réduire les inégalités au niveau de l’accessibilité, l’abordabilité et la disponibilité d’activités physiques et sportives pour les mères de faible SSE.

|Rapport des groupes témoins|

Opportunités inégales, résultats inégaux

Un sommaire de 4 pages sur les résultats des groupes de discussion pour soutenir les efforts des professionnel(le)s en promotion de l’importance de l’activité physique pour les mères de faible SSE.

| Opportunités inégales, résultats inégaux PDF |

L’approche dA4

Une approche axée sur l’analyse, l’accessibilité, la disponibilité et l’abordabilité pour définir et élaborer des stratégies spécifiques par rapport à l’activité physique. Veuillez-vous référer aux listes de vérification afin de planifier des programmes avec succès pour les mères de votre commaunté.

  • Liste de vérification des programmes
  • Liste de vérification pour le service de garde des enfants
  • Analysde des opportunités de collaboratoin et de partenariats communautaires
  • Liste de vérification des installations – Extérieures et intérieures

| Checklists PDF |

Annexes

« Bouger, mouvement, action, corps, être en
santé, cardio, se tenir en forme, masse
musculaire, silhouette, fermeté, énergie,
perte de poids. »
- Mère francophone africaine, Alberta
« L’activité physique c’est marcher, faire le ménage, jouer avec les enfants. »
- Mère francophone africaine, Ottawa
« La marche est
complet comme sport. C’est très pratique parce que justement on peut faire plein de choses à travers ça. »
- Mère francophone, Ottawa
« Avec l’exercise
l’humeur change. Ça permet d’être positive et non négative, et le
taux d’énergie augmente. Sans stress,
c’est bon pour la santé. Le sport c’est comme participer à un groupe plus mature, en équipe. »
- Mère ethnoculturelle,
Ottawa